Lectures à la crèche Les p’tits mômes – Lambersart

Quand la voix des histoires résonne…

Cela fait plusieurs mois que nous allons lire avec les enfants de la crèche et son équipe. Nous nous connaissons mieux maintenant. Alors, quand nous arrivons, nous, les deux lecteurs, découvrons les enfants assis devant ou sur le tapis de lecture. Ils savent que c’est le moment des histoires et attendent patiemment notre venue. Les plus grands viennent nous aider à placer les livres. Un petit rituel s’installe tranquillement.

Et nous lisons des petites histoires, des contes en randonnée. Le retour régulier d’un même événement est comme une rencontre qui en entraîne une autre, et encore une autre, offrant une structure d’emboîtement que les enfants explorent. Et même si tout peut arriver dans une histoire, ces petits récits bien ordonnés, leur trame, les répétitions garantissent une sécurité qui permet de continuer à avancer. Les plus grands se promènent alors dans la forêt et s’amusent avec le loup. Ces récits sont comme une enveloppe qui confortent les enfants à s’aventurer un peu plus loin dans l’histoire.

Le rythme tient une place de choix dans les histoires. Il s’apparente aux comptines du répertoire enfantin. Bonne-nuit-petit-monstre-vertEn écho à ses refrains anciens, des albums comme Bonsoir lune, la toute petite dame, bonne nuit petit monstre vert ou bien encore 2 yeux? réjouissent les enfants. Ils semblent se laisser bercer par l’intonation chantante de la voix conteuse. Nous partageons ce plaisir tous ensemble, adultes et enfants.

Nous chantons en tournant les pages des albums de comptine. Les voix se mêlent dans une douce mélodie apaisante et réconfortante.

L’album offre alors aux enfants des ressources langagières, poétiques qui nourrissent l’imaginaire et tissent leur rapport au monde. Ce premier rapport avec la littérature est un rapport de voix, de chant. Il engage le corps par tous ses sens. Cette rencontre avec le livre, tissé de corps et de paroles, est une expérience fondatrice. Ce faisant, le tout-petit élabore sa propre langue dans la relation à l’autre. Car nous sommes tous des êtres de langage. Chaque enfant qui vient au monde dispose de ressources d’expression pour entrer dans la langue. Et pour cela, il a besoin d’histoires.

Evelio Cabrejo-Parra, psycholinguiste, nous enseigne « qu’à la naissance, le langage est déjà présent même s’il n’y a pas encore de mots articulés […]. L’aptitude à apprendre les langues est une propriété biologique et psychique de l’espèce humaine, mais l’acquisition d’une langue  particulière est liée à des circonstances fortuites, culturelles. [1] » Lire avec les enfants permet de créer ces circonstances et d’organiser une rencontre avec les histoires, entre l’enfant et l’adulte. Ces moments sont précieux! Des trésors que chacun garde en lui!

[1] Cabrejo-Parra E. (2004). « Cheminement de la lecture », in Et pourquoi pas un éloge de la lecture? Actes des 13 èmes journées d’Arole, bibliothèques de la ville et de la Chaux-de-Fonds, Institut suisse Jeunesse et Médias.

Bonsoir lune. Margaret Wise Brown. Clément Hurd. Paru en 1947 et réédité en 1981 à l’Ecole des Loisirs.

La toute petite dame. Byron Barton. 2002.  l’Ecole des Loisirs.

Bonne nuit petit monstre vert. Ed Emberley. 2013. Kaléidoscope.

2 yeux? Lucie Félix. 2012. Editions les Grandes Personnes.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Follow on WordPress.com

Archives

%d blogueurs aiment cette page :