Madlenka

madlenka

Grandir avec Madlenka c’est quitter sa maison : faire le tour d’un bloc d’immeubles new-yorkais comme on fait le tour du monde et revenir chez soi transformé, pour retrouve ses racines et continuer à se construire.  L’enfant quitte son appartement pour annoncer à tout le quartier que sa dent bouge. Cet événement symbolique, marquant l’entrée dans une autre période de l’enfance, s’accompagne d’une initiation culturelle aux textes et images du monde portés par les habitants de ce quartier de New-York :  le fleuriste Eduardo et les mythes amérindiens,

premier voyage

                                                                   le libraire et les paysages de l’Inde,

la libraire         la petite amie et la beauté de la savane africaine , etc.

la savane

 Le regard du lecteur tour à tour céleste et terrestre est guidé par celui de l’héroïne éponyme. La perception de la ville et du bloc d’immeuble se transforme, passant d’une représentation plane écrasée où toutes les façades sont visibles, officiant ainsi en obstacles opaques à la vue,

le début   à une vision circulaire, image du regard personnel que Madlenka porte sur l’espace qu’elle s’approprie.

le cercle

                                                           Madlenka, Peter Sis. Grasset Jeunesse, 2000.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Follow on WordPress.com

Archives

%d blogueurs aiment cette page :